KARIN BREUNIGER

Licenciée en relations internationales, formatrice pour adultes avec brevet fédéral, Karin  a plus de 15 ans d’expérience dans la communication, les relations publiques et la publicité à Genève et à Londres où elle a occupé des postes de cadre.

Elle crée Tapania Consulting en 2008 et exerce depuis plus de 8 ans le métier de formatrice et de coach en entreprise dans les domaines du management et de la communication et enseigne à la HEG à Genève. En parallèle elle est responsable de l’insertion socio-professionnelle au Centre social protestant (CSP).

Karin…  et les chevaux

« J’ai toujours aimé les chevaux, mais je ne les ai véritablement rencontrés que récemment avec le cursus de formation d’équicoach suivi durant trois ans avec mes trois camarades.

C’est durant cette période que j’ai fait la rencontre d’Adrabão, au Portugal. Ce petit lusitanien vivait depuis de nombreuses années dans un box avec très peu de possibilités de sorties. Être responsable d’un cheval n’a pas été facile. J’ai parfois eu peur de sa force, de son énergie, et j’ai dû apprendre à lui faire confiance, et à me faire confiance. Pareil pour lui ! Puis jai croisé le chemin d’Ishana, belle demi-sang suisse, et ses yeux en amande nous ont fait fondre, Al et moi. »

AL ET ISH, SES PARTENAIRES

Al, est un lusitanien de 10 ans. Il a été débourré pour la tauromachie mais n’a pas trouvé acquéreur en plein milieu de la crise économique. Il n’a pas été maltraité en tant que tel, mais a passé de nombreuses années en solitaire. Quand il a découvert la vie en groupe, il s’est littéralement accroché à ses congénères, refusant par moment qu’on vienne chercher l’un ou l’autre des chevaux du groupe. Incapable également d’accepter de nouveaux membres dans le groupe. Il a dû réapprendre, ou plutôt apprendre les codes sociaux en vigueur et il apprend encore. C’est un cheval au cœur d’or et facétieux, qui aime faire le clown et mordiller, et qui parfois se contente de faire le strict minimum !

Ish, demi-sang suisse, a tout appris : le saut, l’attelage, le monte classique. Elle a l’air très sûre d’elle, mais parfois, au détour d’un exercice ou d’un défi, apparaissent de petits doutes qui la rendent ragile et « humaine ». Elle veut bien faire, est curieuse et attentive et a une assez haute opinion d’elle-même! Quand elle décide de tester les limites, elle le fait sans aucune subtilté : 600 kg qui vous poussent dans le bas-côté, « ah t’étais là »?